Une première en Amérique du Nord en matière d’autobus électrique

Partagez cet article:

André Magny

Journaliste

Au printemps dernier, Le Saint-Jeannois s’intéressait aux améliorations que la Commission du transport en commun de Saint-Jean souhaitait apporter dans la logistique de ses horaires de bus et à l’ensemble de sa flotte de 43 véhicules. L’arrivée du e JEST serait-elle un début de solution ?

Crédit : gracieuseté de Damera

Conçu par la compagnie turque Karsan, le e JEST, selon le communiqué de presse émis par la Ville de Saint-Jean a été « le modèle le plus vendu dans sa catégorie en 2020 et 2021 en Europe. » Cet autobus électrique de 6 mètres muni d’une entrée basse sera le premier du genre dans une municipalité nord-américaine.

Fort pratique pour les personnes devant voyager avec une poussette ou qui sont à mobilité réduite, c’est à la firme ontarienne de Mississauga, Damera, filiale du groupe de sociétés Mississauga Bus, qui agit comme sous-traitant dans le dossier, que revient l’honneur d’avoir produit cet autocar électrique. Avec l’arrivée du JEST à Saint-Jean, la ville commence vraiment un chapitre de carboneutralité en matière de transport en commun.

Selon Roger D’Hollander, directeur général des opérations chez Damera, outre son entrée basse, le JEST a d’autres caractéristiques techniques. Il peut parcourir 210 km avant de devoir être rechargé pendant une heure. D’après M. D’Hollander, le JEST est évidemment peu bruyant, « ce qui est bien pour le voisinage, précise-t-il, en plus de se conduire comme une voiture normale ». Quant à ses performances en hiver, il est conçu pour rouler jusqu’à des températures de -15° C. Au besoin, le système de chauffage peut être amélioré en y ajoutant un petit chauffage d’appoint fonctionnant avec un 8 litres de diesel, « ce qui est habituel dans les bus électriques conçus pour le transport en commun » de préciser M. D’Hollander.

Un petit nouveau attendu

Crédit : gracieuseté de Damera

D’après Ian Fogan, directeur de Saint John Transit, la Ville s’est tournée vers le modèle produit par Damera en raison de sa volonté d’avoir dans ses rangs un autobus de 6 m. « Ils étaient le seul fournisseur qui pouvait fournir des autobus électriques de 6 mètres en 2022 », précise M. Fogan. La Commission du transport en commun de Saint-Jean estime que l’autobus de 6 mètres est idéal en milieu urbain et dans certaines banlieues où il y a de petites rues ou encore un faible taux d’achalandage.

Concrètement, le JEST permet d’asseoir 12 personnes en plus d’une dizaine debout. Selon l’entente entre la ville et Damera, la compagnie a conclu un bail de 12 mois dont le coût mensuel est d’environ 3 500 $.

Alors que le parc d’autobus actuel est composé en grande partie de véhicules qui font le double de la taille du mini JEST, est-ce à dire qu’à long terme, il n’y aura plus que de petits autobus de 6 mètres à Saint-Jean? Ian Fogan de va pas dans ce sens. « L’idée est que l’ensemble du parc de 40 autobus aura probablement un mélange d’autobus de 6, 10 et 12 mètres. »

À plus long terme

Afin de rendre les autobus électriques encore plus attrayants, peut-on envisager la mise en chantier d’un futur JEST muni d’un GPS capable de contrôler à distance les feux de circulation pour permettre son passage prioritaire par rapport aux automobiles ? L’autobus changerait ainsi pour lui seulement le feu rouge pour un feu vert. Roger D’Hollander est d’avis que techniquement, c’est envisageable. « Cependant, tient-il à préciser, c’est tout de même compliqué d’avoir un système pouvant synchroniser les feux de circulation en fonction de la circulation. Toutefois, il n’y a aucune raison qui empêcherait le JEST d’interagir avec un tel système. »

Pour l’heure, Damera est à savourer son entrée sur le territoire de Saint-Jean et à saluer l’esprit d’innovation de la ville. Pour le directeur général des opérations chez Damera, depuis le lancement du JEST en juin dernier à Saint-Jean, sa compagnie a d’ailleurs vendu des JEST en Ontario ainsi qu’en Californie. Il ne fait pas de doute pour M. D’Hollander que c’est le début d’un temps nouveau en matière de transport collectif.

Partagez cet article:

Recevez les derniers articles :


    Plus comme ceci :