“Savais-tu…?” Saint-Jean: L’artiste John Hooper

Partagez cet article:

Larisa Caraignat

Élève de 8e année
Centre scolaire Samuel-de-Champlain

L’artiste John Hooper est né à Southampton, en Angleterre, en 1926. Il a passé sa jeunesse en Chine et a servi comme capitaine dans l’armée britannique en Inde en 1944. John Hooper a fait ses études au Royal College of Art et a étudié avec le sculpteur Jacob Epstein.

Il a enseigné à l’Université du Natal en Afrique du Sud de 1956 à 1962, avant de déménager à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Il y est resté tout le reste de sa vie, travaillant pendant de nombreuses années comme enseignant et administrateur avant de se consacrer à plein temps en arts en 1974.

En 1991, Hooper a été le premier récipiendaire du prix Strathbutler pour les beaux-arts et les arts visuels, un prix annuel de 10 000 $ décerné par la Fondation Sheila Hugh Mackay pour les artistes du Nouveau-Brunswick. En 2000, il a remporté le prix Miller Brittain pour l’excellence en arts visuels du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick. Il a été nommé membre de l’Académie royale des arts du Canada. Le 27 avril 2000, il a été fait Officier de l’Ordre du Canada.

Hooper était marié à Kathy, une Sud-Africaine qui a elle-même remporté le prix Strathbutler en 1994. Avec elle, il a eu quatre enfants et a fondé Hooper Studios, un centre d’éducation artistique à Hampton, au Nouveau-Brunswick.

Sa statue en bronze de Terry Fox, réalisée en 1983, se dresse sur la rue Wellington à Ottawa, en face des édifices du Parlement national. Les autres sont partout au Canada et portent des noms de la condition humaine. Par exemple, la sorcière «équilibrante» est située à Ottawa, en Ontario et «personnes en attente» située à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick.

Partagez cet article:

Recevez les derniers articles :


    Plus comme ceci :